Aquamanile

Epoque :XIVè

Aquamanile

Cet aquamanile est une copie d'une pièce du musée de Cologne. Datée de la fin XIVè-début XVè, il est en forme de bélier. Il diffère un peu de l'original quant à sa couleur vu les anciennes méthodes de glaçures que nous n'employons plus aujourd'hui vu leur toxicité. Le bélier est un animal courant dans les aquamanile en céramique. Il pourrait donc aussi bien se retrouver sur une table XIIIè que XVè.

 

Ceinture XIII

Epoque :XIIIè

Ceintures XIIIè

Cette ceinture, inspirée de la statuaire mi et fin XIIIè a été faite en soie et est agrémentée d’appliques en étain.
Les appliques suivent la mode en cours à cette période et peuvent se retrouver dans plusieurs pays. Nous n’avons fait que placer les appliques car le tissage de la soie sur une longueur de 2m nécessite une certaines pratique et une bonne dextérité.

 

Ceinture XIV

Epoque :XIVè

Ceintures XIVè

Cette ceinture s’inspire de la statuaire XIVè. Elle est beaucoup plus chargée que la XIIIè et représente bien cette période où tout est à profusion (comme par exemple, les boutons). S’il on continue à employer des appliques rondes ou florales, les carrées deviennent une tendance non négligeable. Voilà pourquoi nous avons fait ce choix. Le tissage est en laine et a, également, nécessité du temps et de la maitrise.

 

vaiselleAllemande

Epoque :XIIIè

Vaisselles allemande XIIIè siècle

Nous tendons à présenter des personnages allemands du XIIIè siècle. C’est la raison pour laquelle nous avons fait appel à un potier allemand, employant une terre du pays pour faire reproduire de la vaisselle typée.
En plus des bols, assiettes et verres, nous lui avons demandé de reproduire une pièce de fouilles que vous pouvez admirer à droite de l’image.

 

broche XIIè

Epoque :XIIIè

Bijoux fin XIIIè

Pour représenter la caste sociale d’Adèle, il lui fallait quelques bijoux. Des broches et des attaches de mantel ont été faites sur base de statues pour mieux obtenir de détails. Car l’enluminure de l’époque n’est pas aussi précise que certains tableaux du XVè, par exemple.
Ainsi, nous avons travaillé aussi bien sur une statue de la cathédrale de Strasbourg que sur la statue de Uta à la cathédrale de Naumburg.

 

 

chaussures

Epoque :XIIIè et XIVè

Les chaussures

Pour parfaire le costume, les chaussures sont indispensables. Si plusieurs détails peuvent perdurer à travers les âges, d’autres nous permettent une estimation de dates. Ainsi, les poulaines, chaussures à pointe allongée, ne se retrouvent pas dans les siècles précédant le XIVè siècle. Tandis que les décorations de type « ajourées », nous sont connues depuis un moment.
Ainsi, les 2 paires de chaussures peuvent être portées sur un costume XIVè mais seules les ajourées pourront s’exhiber sur un costume du XIIIè.

 

Chapeau

Epoque :XIIIè

Chapeau XIIIè

Le chapeau est un des accessoires qui finalise le mieux un costume. Pour nous il est important d’y songer et de reproduire les sources au plus proche.
Ainsi, le chapeau reproduit a été directement inspiré par la statue d’Eckhart de Naumburg. Le reste de polychromie sur la source ainsi que ses restaurations nous laisse croire que les couleurs employées sont sensiblement identiques à la reproduction. Par contre, il nous est difficile d’affirmer la matière. Mais nous avons opté pour de la laine feutrée doublée de lin écru.

 

Lit

Epoque :XIVè

Lit XIVè

Le mobilier a son rôle à jouer face au public. Lorsqu’il voit une tente bien remplie il se fait une meilleure idée de ce qui peut être reproduit. Nous avons tenté la fabrication d’un lit en chêne, démontable et à baldaquin. Certaines améliorations devront être apportées suite à nos tests sur camp : les conditions sont fort différentes des pièces de vies habituelles pour l’époque reproduite.
Et notre projet ne s’arrête pas aux montants en bois, nous pensons également au matelas ainsi qu’aux couvertures et autres décorations usuelles.

 

Dague Héraut

Epoque :XIVè

Dague de héraut XIVè

Nous avons peu d’illustration sur le héraut, pourtant certains détails semblent récurrents, ce qui est le cas de la dague.
C’est la raison pour laquelle notre héraut de Brabant en porte une. Pour créer cet objet, une étude a été faite sur plusieurs photos détaillées, un collaboration avec le musée de l'Oeuvre Notre Dame et sur la visite sur place de la statue du héraut de la cathédrale de Strasbourg.

 

 

1